Archives de la catégorie La mère en moi

Comme cadeau de naissance nous avons eu la chance d’être photographiés par ma talentueuse amie Sarah. J’ai accepté sans trop de conviction car le futur papa et moi-même sommes incapables de garder notre sérieux ou d’avoir un air décent dès qu’une caméra nous prend pour cible. Et malgré le temps douteux, le froid et les moustiques, nous avons quand même passé un agréable moment et je dois admettre que les quelques photos qu’elle m’a envoyées pour me titiller dépassent toutes mes attentes.

Publicités


J’ai enfin terminé de décorer le royaume de ma future princesse! Moi qui voulait à tout prix éviter le cliché du rose, je dois admettre avoir lamentablement échoué. Au départ, j’imaginais un décor unisexe: murs gris, accents de couleur colorés et illustrations d’oiseaux. Inutile de préciser que j’ai dû mettre mes intentions de côté lorsque j’ai craqué pour un ensemble de literie au motif de tulipes… roses. À partir de là, je n’ai eu d’autre choix que d’assumer. Contre toute attente je suis très satisfaite du résultat, en partie parce que j’ai gardé en tête mon idée originale d’une pièce moderne aux couleurs vibrantes.


Si je disposais d’un compte en banque illimité, je claquerais mon fric sur la boutique en ligne de la marque danoise Ferm Living, où l’on trouve un joyeux mic-mac de papiers peints, de décalques murales, de coussins et autres objets déco. Je vous mets au défi de trouver ne serait-ce qu’un seul article qui ne soit pas digne d’intérêt. Et comme je suis actuellement à la recherche de quoi meubler la chambre de ma future progéniture, je ferais une razzia dans la section pour enfants, question que son domaine soit aussi génial que celui-ci:

ou celui-là:

J’ai le bonheur d’annoncer que désormais, la mère en moi prendra une place plus importante sur ce blogue! Et oui, je suis en cloque depuis déjà 20 semaines. Que personne ne s’inquiète, je garde loin de moi l’idée de m’épancher sur d’éventuels reflux gastriques ou problèmes urinaires. La mère en moi aura plutôt envie de jaser de ses péripéties de femme au gros bedon, de ses états d’esprit et de toutes ses trouvailles originales destinées à ceux et celles qui en on marre du gnagnan.

Sur cette note joyeuse je vous laisse avec l’objet qui m’a servi de prétexte pour annoncer à mon père son entrée dans le club sélect des grands-popa:

Tu reconnais que la maternité occupe une bonne partie de ton quotidien quand ton news feed Facebook est constitué à 90% de photos de bébés, de ventres, de seins, d’écographies et de suivis en temps réels des derniers gazouillements de William, Océane et Archibald (serais-je la seule à penser que c’est un prénom qui irait mieux à un hamster?). Tu le réalises aussi quand tu passes beaucoup trop de temps sur les blogues de bedaine, au risque d’en oublier tes besoins essentiels (lire ici manger/dormir). Bon, ce n’est pas aujourd’hui que je vais entrer dans les détails de la raison de cette obsession soudaine. Par contre, j’ai quand même envie de partager ce que j’ai découvert sur l’un de ceux-ci, soit une perle de campagne publicitaire:


Me likey.