J’ai été agréablement surprise lors du spectacle de Vampire Weekend au Métropolis en septembre dernier. Non, la surprise ne venait pas du fait que le groupe est phénoménal sur scène. Ça, je m’en doutait franchement déjà. Le quatuor était particulièrement en forme et mes tympans ont rarement été aussi satisfaits. Ceci dit, revenons à la surprise. Elle est venue en première partie, laquelle était assurée par les Dum Dum Girls, un groupe constitué de cinq filles basées à Los Angeles qui fait dans le indie/rock. Mettez de côté tous vos préjugés sur les girls band, on est ici loin des Spice Girls et autres Pussycat Dolls. Leur son s’apparente plutôt à celui de groupes dans le genre de The Vaselines et de The Breeders. En plus de produire des mélodies accrocheuses, les demoiselles en question ont un look du tonnerre. Elles sont arrivées sur scène en blazers de cuir, jolies robes vintage, collants à motifs et talons hauts. Je ne dirais pas non à une visite dans leur studio… ou dans leur garde-robe!

Publicités