Tout a commencé par un cadeau: un ensemble de vaisselle verte. Je dis verte mais si je voulais être précise je dirais chartreuse, le nom « scientifique » de ce jaune-vert vif. Petit à petit, des fauteuils aux vases en passant par la céramique, les tapis, les accessoires de cuisine et les murs de mon entrée, ce vert a envahi mon intérieur. Et comme la majorité des magasins de déco sont actuellement remplis d’objets de cette couleur, j’ai beaucoup de difficulté à tenir ma résolution de ne plus jamais laisser entrer de pièces vertes dans la maison. Évidemment, je redoute le jour où j’en aurai marre et où je devrai revoir ma déco au grand complet. Pour l’instant, pas besoin de chercher bien loin pour constater que j’ai visiblement beaucoup de difficulté à me sortir ce pigment d’entre les deux oreilles:

Publicités